Phytocorsa ecole : Une approche unique


"La difficulté n'est pas de comprendre les idées nouvelles, elle est d'échapper aux idées anciennes qui ont poussé leurs ramifications dans tous les recoins de l'esprit."

Keynes

Buts de l'enseignement :

1/ Comprendre TOUS les mécanismes de communication entre les structures vivantes, qu’elles soient internes ou externes (y compris les plus subtiles comme celles liées à l’allostérie, à l’information quantique, à la mémoire de l’eau et aux mémoires cellulaires).

2/ Intégrer dans cette approche énergétique un concept de globalité et d’holisme, tant au niveau microscopique que macroscopique, qu’au niveau des plans physique, mental et spirituel, ainsi qu’au niveau de la transmission transpersonnelle et transgénérationnelle.

3/ Développer les notions de terrain, de santé naturelle, d’hygiène vitale, d’harmonie et d’homéostasie, dans le contexte global de dialogue et d’échanges énergétiques.

4/ Comprendre le nouveau contexte de pollution environnementale touchant aux milieux (eau, air, alimentation) et aux organismes, identifier les nouveaux toxiques et leurs dynamiques évolutives de contamination ainsi que les impacts sur les structures organiques.

5/ Interpréter les effets nocifs de ces toxiques notamment au niveau du brouillage énergétique des messages biologiques (base de la médecine logobiosophique).

6/ Décrire les états émergents d’intoxications aiguës ou chroniques, de multiinfections aiguës ou chroniques, d’immunodéficiences, de troubles métaboliques et dégénératifs.

7/ Décrire une méthode phyto-active globale et holistique, basée sur la détoxication et la revitalisation, et proposer une thérapie basée d’une part sur la restauration du terrain et de l’immunité, d’autre part sur la gestion ponctuelle de la symptomatologie et de la clinique.

Téléchargez le dossier complet de présentation de l'approche Phytocorsa Ecole

Téléchargez :

Télécharger
L'approche Phytocorsa Ecole
Dossier de présentation gratuit de 39 pages.
COURS1- PRESENTATION (1).pdf
Document Adobe Acrobat 946.6 KB

3 chapitres :

- Médecine environnementale, géo-bio-humanisme 

- Une méthode de détoxication phytoactive globale et holistique, l’intoxication à la base de toutes les pathologies 

- Comprendre les bases de la biologie quantique, les messages biologiques


Les 5 idées directrices majeures

1. L’information Il existe une Information propre au monde vivant, au sens le plus large, et tous les mécanismes qui règlent la transmission de cette Information, son émission et sa réception, coordonnent TOUS les phénomènes biologiques.

2. Les relations fusionnelles Il existe des relations fusionnelles entre toutes les formes du Vivant, dans une logique de progrès et d’évolution communs.

3. La fusion L’être humain est l’aboutissement d’une fusion étroite entre cellules humaines eucaryotes et bactéries procaryotes qui malgré des différences essentielles de structure ou de métabolisme ont fini au terme d’une interminable évolution commune à cohabiter dans la philharmonie énergétique et la non dualité. 39 Christophe Girardin Andreani Janvier 2015 Copyright Phytocorsa Ecole www.phytocorsa-ecole.com

4. Un nouveau schéma de non-santé Des mécanismes toxicologiques aboutissent à la maladie par perte de l’harmonie informationnelle et leurs corollaires sont l’apparition de nouvelles maladies, un nouvel état de « non santé » publique et individuelle auquel notre médecine occidentale est incapable de faire face, d’une part parce qu’elle n’est pas préparée à cette nouvelle bataille ; d’autre part parce que quelques opportunistes profitent de ce nouvel état morbide pour s’enrichir en vendant des substances « de confort » qui traitent ou plutôt masquent les symptômes sans s’attaquer à la cause. Du fait que cellules eucaryotes et procaryotes ont cohabité pendant des millions d’années, quand il y a rupture de dialogue, apparaissent des mécanismes auto-immuns, car eucaryotes et procaryotes, même devenus pathogènes, gardent des sites antigéniques communs.

5. L’union sacrée Il existe des solutions pour enrayer la dégringolade de nos défenses immunitaires et l’émergence de nouvelles maladies toujours plus agressives comme le SIDA, la maladie de Lyme et ses co-infections, les maladies auto-immunes, les maladies métaboliques et dégénératives, le cancer sous ses formes nouvelles. La médecine occidentale, qui s’est développée avec de multiples et indéniables succès, n’a pas su s’adapter à la nouvelle donne que constituent les nouvelles réalités morbides. La seule solution d’obtenir des résultats thérapeutiques valables est que toutes les formes de médecine s’unissent pour combattre le fléau qui risque de nous détruire.