· 

Lyme & Naturopathie : une nouvelle compréhension de la maladie

La maladie de Lyme n'est pas une simple atteinte infectieuse d'origine exogène, une simple infection vectorielle à tique, comme voudrait nous en faire accroire l'approche pasteurienne.

 

La maladie de Lyme est un syndrome global qui sur fond d'intoxication, d'inflammation, d'immunodéficience et de perturbation des messages biologiques subtils et de rupture de l'homéostasie, associe troubles parasitaires, syndrome de la levure, mécanismes infectieux  (bactériens et viraux).

 

Malades et thérapeutes sont confrontés à un schéma extrêmement complexe qui comme tout cercle vicieux s'auto entretient et s'aggrave jusqu'à déboucher sur un tableau clinique multisystémique, multifactoriel, en perpétuelle aggravation. Les troubles auto-immuns y sont particulièrement présents.  De même que les troubles comportementaux sans doute corrélés aux agents parasitaires dont on sait qu'ils peuvent prendre le contrôle neurologique des sujets infectés, comme l'ont démontré les études portant sur les toxoplasmes, les oxyures ou les agents responsables de la petite douve.

 

Parce que les borrélies font partie de nos flores fusionnelles et jouent dans notre métabolisme des rôles essentiels, en particulier en enseignant à nos cellules la mobilité interne (mécanismes de la division par exemple) et externe (cellules ciliées, flagelle du spermatozoïde), parce que les spirochètes, dont les borrélies, sont les ancêtres directs de nos neurones, il existe un lien extrêmement étroit, depuis des millions d'années, entre ces bactéries et nos propres cellules eucaryotes.

 

Cette ancienne hypothèse de l'endosymbiose (énoncée pour la première fois par Lynn Margulis) devenue vérité biologique nous permet d'expliquer les mystères de la maladie de Lyme:

 

- complexité infinie des symptômes,

- échecs thérapeutiques,

- mécanismes auto-immuns,

- chronicité,

- troubles comportementaux.

 

Qu'il s'agisse des thérapies allopathiques traditionnelles basées sur l'antibiothérapie de longue durée, ou des traitements dits alternatifs basés sur l'utilisation "d'antibiotiques naturels"  comme certaines huiles essentielles ou des extraits de Uncaria tomentosa, Artemisia annua, Olea europea, la prise en charge visant à éradiquer les borrélies et les autres germes impliqués dans la maladie de Lyme est un non-sens.

 

Parce que la destruction des souches pathogènes s'accompagne de la destruction des souches non pathogènes, le danger est réel de voir l'état du patient, privé de ses indispensables flores commensales et fusionnelles, s'aggraver  considérablement. Et ce n'est pas l'administration de probiotiques composés de souches cultivées en laboratoire qui pourra pallier ce problème.

Pour comprendre les mécanismes de Lyme, il est indispensable de bien intégrer le concept que nous sommes d'abord un ensemble de colonies bactériennes, non pas dans un rapport de dix bactéries pour une cellule eucaryote comme l'affirment les chercheurs travaillant sur le microbiote, mais bien de plusieurs centaines ou milliers de bactéries pour une seule cellule eucaryote, si l'on tient compte des multiples mitochondries présentes dans le cytoplasme de ces cellules et qui sont toutes d'origine bactérienne (le microbiote mitochondrial).

 

La prise en charge thérapeutique de la maladie de Lyme, ou plutôt du syndrome global de Lyme, passe par une stratégie globale en plusieurs étapes:

 

- détoxication douce et progressive,

- stimulation des défenses immunitaires et renforcement du terrain,

- prise en charge ponctuelle des symptômes,

- restauration des messages biologiques subtils sur le plan énergétique,

- élimination sélective des souches pathogènes par le recours à des actifs végétaux "intelligents",

- stimulation des capacités régulatrices des flores fusionnelles, tant sur le plan de leur vitalité propre que sur celui de leur rôle immunitaire de contrôle des agents pathogènes.

 

Formation : prise en charge naturelle de la maladie de Lyme

Visitez notre site ou prenez contact avec nous :)

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.