· 

Découverte : l'huile d'olive agirait comme les AINS sur les mécanismes inflammatoires

L’huile d’olive

 

Base du célèbre régime crétois, l’huile d’olive est reconnue depuis des millénaires pour sa saveur et ses innombrables vertus sur l’organisme. Parmi ses effets bénéfiques, il est souvent attribué à l’huile d’olive un puissant effet anti-inflammatoire en usage externe ou interne.  

Une étude publiée dans la prestigieuse revue Nature s’est intéressée à cet effet et a réussi à en identifier les mécanismes. Il a été démontré par les chercheurs que l’huile d’olive extra vierge contient un principe actif agissant de la même manière que les anti inflammatoires non stéroïdiens. C’est l’oléocanthal, un antioxydant de la famille des polyphénols qui agit sur la chaîne de biosynthèse des prostaglandines, de la même façon que le ferait l'Ibuprofène.

 

Le mécanisme inflammatoire

 

Le phénomène d’inflammation est en grande partie dû à l'action de molécules spécifiques : les prostaglandines. Ce sont ces molécules qui sont responsables de la réaction inflammatoire car elles ont plusieurs effets physiologiques : vasodilatation, réaction immunitaire, agrégation plaquettaire…

Les prostaglandines sont des métabolites de l’acide arachidonique, présent partout dans notre organisme, cela signifie que c’est à partir de cet acide gras que les prostaglandines sont produites grâce à une enzyme : la cyclo-oxygénase. Plus généralement appelée COX, c’est la cyclo-oxygénase qui est inhibée par les oleocanthals, de la même façon que les anti inflammatoires non stéroïdiens (AINS) tel que l’Ibuprofène. En inhibant la COX, les oleocanthals agissent donc comme les AINS et interviennent donc contre l’inflammation en intervenant directement dans son mécanisme de synthèse.

 

L’inflammation

 

Les réactions inflammatoires sont des réactions physiologiques tout à fait normales et indispensables. Elles permettent à notre corps de maintenir son intégrité face aux agressions auquelles il y est constamment confronté. Ainsi les causes de l’inflammation sont plus que variées : agent infectieux, substance étrangère, lésion post-traumatique…

Cependant, il n’est pas rare que ces réactions soit disproportionnées, trop intenses et chroniques.

Les études sur le sujet suggèrent aujourd’hui que les inflammations chroniques proviendraient de notre changement de mode de vie des dernières décennies et de leurs conséquences : pollution, sédentarité, obésité, "malbouffe"… 

L’inflammation engendre de nombreux symptômes indésirables tels que des gonflements, des douleurs, des sensations de chaleur, un dysfonctionnement de l’organe concerné…

 

Traitement

 

Face à l’augmentation des syndrômes inflammatoires, la médecine conventionnelle a donc régulièrement recours aux anti inflammatoires non stéroïdiens. Cependant, même si l'efficacité de ceux-ci est avérée, la liste des effets secondaires indésirables est longue. A titre d’exemple, la prise d’Ibuprophène peut être accompagnée de brûlures d'estomac importantes, d'une irritation du tube digestif, d'éruptions cutanées, de crises d’asthme, d'une fatigue intense….

Ainsi, même si il est impératif de mener des études complémentaires sur l’efficacité du pouvoir anti inflammatoire de l’huile d’olive, l'usage alimentaire régulière de celle ci pourrait être envisagée comme alternative aux AINS dans le traitement des phénomènes inflammatoires.

Rappelons tout de même qu’avant de s’attaquer au traitement d’un symptôme, il est essentiel dans une approche holistique de la santé d’en identifier la cause et de prendre les dispotitions nécessaires en fonction de celle ci !

 

 

Killian Girardin Andreani

 

 

Source

 

- SL Prescott, « Early-life environmental determinants of allergic diseases and the wider pandemic of inflammatory noncommunicable diseases », J Allergy Clin Immunol, vol. 131, no 1, 2013, p. 23-30. (PMID 23265694, DOI 10.1016/j.jaci.2012.11.019)

- Beauchamp, G. K. et al. 2005. Ibuprofen-like activity in extra-virgin olive oil. Enzymes in an inflammation pathway are inhibited by oleocanthal, a component of olive oil. Nature, Vol 437|1 September 2005

Killian Girardin Andreani

Formez vous à la phytothérapie

Plus d'information :

Ou contactez nous :-)

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.



Phytothérapie

Ethnomédecine

Paradigmes