· 

Comment faire face aux baisses de forme saisonnière grâce à la phytothérapie ?

RENFORCER LE TERRAIN PAR LA PHYTOTHERAPIE,

TULSI, FEUILLES D'OLIVIER, SPIRULINE

 

Nous l'avons tous expérimenté à nos dépens, les changements de saison sont souvent synonymes de baisses de forme, virus et bactéries opportunistes en profitent pour passer à l'attaque.

Rhumes, rhinites, syndromes grippaux, gastroentérites, recrudescence des allergies, les exemples sont muliples des petits et grands maux qui marquent l'approche de l'hiver ou le retour du printemps.

Il existe dans la nature de multiples actifs végétaux capables de stimuler nos défenses naturelles et de nous aider à prévenir ou à vaincre les attaques microbiennes et virales.

La spiruline, une cyanobactérie bien connue des nutritionnistes, a depuis bien longtemps fait la preuve de son efficacité contre les baisses d'immunité.

Le mieux est d'agir en prévention, par la consommation quotidienne de spiruline à raison de trois à cinq grammes par jour, soit 12 à 20 comprimés de 250 mg. De petite taille, ceux-ci s'avalent très bien, même les enfants peuvent les consommer sans problème.

En stimulant la régénération du système sanguin, les actifs de la spiruline, dont la phycocyanine, participent donc au renouvellement et à la stimulation du système immunitaire.

Une plante sacrée des médecines tibétaine et ayurvédique, le TULSI ou basilic sacré (Ocimum sanctum), riche en camphre, eugénol et acide ursolique, permet de lutter préventivement et curativement contre tous les types de refroidissement.

A raison de quatre gélules par jour en cures mensuelles, le TULSI protège contre les infections de l'arbre respiratoire.

Curativement, à raison d'une ou deux gélules toutes les deux heures dès le début des signes avant-coureurs, le TULSI peut bloquer le développement d'un syndrome ORL et éviter les désagréments liés aux gorges et aux bronches irritées, aux nez qui coulent, aux éternuements et autres symptômes désagréables.

Mais ma préférence va à la feuille d'olivier qui associe une action antimicrobienne et antivirale puissante à un effet immunostimulant majeur.

De multiples études réalisées dans le monde entier ont confirmé que non seulement l'extrait de feuilles d'olivier permet de faire baisser la tension artérielle et l'hypercholestérolémie, mais qu'en plus il lutte efficacement contre toutes les formes de pathologies infectieuses, que l'agent causal soit un virus, une bactétie, un parasite, une levure.

La posologie conseillée est de deux à quatre gélules par jour et peut être augmentée sans risque.

Non seulement l'extrait de feuilles d'olivier, grâce à sa concentration en oléuropéine, permet de lutter contre les infections respiratoires, mais de plus il restaure la flore intestinale et apporte une aide précieuse dans les dérèglements du transit.

 

PHYTOCORSA ECOLE


Formez vous à la Phytothérapie

Plus d'information :

Ou contactez nous :-)

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.



Phytothérapie

Ethnomédecine

Paradigmes